Un repas par jour

En participant au programme « un repas par jour », vous contribuez directement au bien-être des enfants en leur procurant au moins un repas correct par jour d’école. Pour certains d’entre eux, le repas servi à l’école est le seul de la journée. Nous veillons à ce que les repas servis soient aussi équilibrés que possible, en tenant compte des disponibilités locales.

Attention, il s’agit ici de nourrir des enfants qui, sans cela, ne recevraient pas la ration minimale indispensable à leur croissance. Nous sommes bien loin des standards de restauration collective en vigueur en France ! Malheureusement, par exemple, nous ne pouvons pas leur servir de produits laitiers (et ne parlons pas du bio !) car ces produits sont disponibles en quantités bien trop faibles et nous ne disposons pas des stockages appropriées (pas de réfrigérateurs, pas d’électricité tous les jours . . . ) ; mais au moins la quantité et la variété sont là, avec du riz, l’aliment de base, agrémenté de légumes et fruits frais et de saison, et de la viande une à deux fois par semaine fournie directement par un boucher local. C’est déjà pour nombre d’entre eux une énorme amélioration par rapport à l’ordinaire familial !

Pour 5€ vous nourrissez un enfant pendant tout un mois. A ce jour, un peu plus de 500 enfants dans quatre écoles bénéficient de ce programme grâce à l’action généreuse de plus d’une centaine de participants, à raison de 5€ par mois et par enfant.

L’argent dévolu à la restauration ne va qu’à la restauration et à la logistique nécessaire : gamelles et couverts notamment, mais aussi, si besoin, participation à l’amélioration des infrastructures servant à la confection des repas. Nous avons ainsi, en dix ans, construit deux cuisines, histoire que les repas ne soient pas préparés dehors et à même le sol !

Nous assurons un suivi particulièrement strict de l’argent dépensé sur ce poste afin d’éviter les abus, avec le concours de notre équipe sur place, composée de deux membres actifs, d’un assistant recruté localement par l’association et d’une assistante sociale qui nous aide bénévolement et agit auprès des familles en difficulté. Aucun frais de gestion ou de fonctionnement n’est prélevé sur ce poste. Les repas sont préparés par des parents d’élèves bénévoles avec l’aide des enseignants.

En souscrivant à ce programme, vous vous engagez à nous verser 5€ par mois et par enfant aussi longtemps que vous le souhaitez. Vous aidez de la manière la plus concrète et directe des enfants dans leur scolarité, et ce, chaque jour. Mieux nourris, ils sont plus studieux !

Pour participer au programme « un repas par jour », vous pouvez utiliser notre formulaire téléchargeable, ou alors le faire directement via notre page d’inscription électronique accessible en cliquant sur le bouton ci-dessous. Chaque élément s’ouvrira dans un onglet séparé de votre navigateur.

Les commentaires sont fermés.

L'info de la semaine

Une nouvelle ministre de l’éducation à Madagascar.

01-02-2020 par L’Express de Madagascar Le nouveau ministre Josoa Iarintsambatra Rijasoa Andriamanana apporte un vent de changement. Pour réussir, les directeurs ainsi que le personnel et surtout les enseignants sont soumis à des obligations de résultats. Ferme et stricte. Le changement radical, rapide et efficace est exigé par le nouveau ministre de l’Education nationale et de l’enseignement technique et professionnel ,Josoa Iarintsambatra Rijasoa Andriamanana, hier lors de la passation de service avec le ministre sortant, Volahaingo Marie Thérèse. Parmi ses priorités, l’augmentation de taux de scolarisation, l’amélioration de la qualité de l’éducation. À la vitesse d’un TGV comme elle l’a mentionné, l’envoi des enfants non scolarisés à l’école n’attendra pas la prochaine rentrée scolaire. Pour arriver à ce défi, elle … Lire la suite →

Lire l'info →

L'info de la semaine

Une nouvelle ministre de l’éducation à Madagascar.

01-02-2020 par L’Express de Madagascar Le nouveau ministre Josoa Iarintsambatra Rijasoa Andriamanana apporte un vent de changement. Pour réussir, les directeurs ainsi que le personnel et surtout les enseignants sont soumis à des obligations de résultats. Ferme et stricte. Le changement radical, rapide et efficace est exigé par le nouveau ministre de l’Education nationale et de l’enseignement technique et professionnel ,Josoa Iarintsambatra Rijasoa Andriamanana, hier lors de la passation de service avec le ministre sortant, Volahaingo Marie Thérèse. Parmi ses priorités, l’augmentation de taux de scolarisation, l’amélioration de la qualité de l’éducation. À la vitesse d’un TGV comme elle l’a mentionné, l’envoi des enfants non scolarisés à l’école n’attendra pas la prochaine rentrée scolaire. Pour arriver à ce défi, elle … Lire la suite →

Lire l'info →

© 2020 Enfants de Merimanjaka
Tous droits réservés.
RSS   Wordpress

Enfants de Merimanjaka
5 Ruelle du chant de l'Alouette
91730 MAUCHAMPS